Combative nature sous d’innocentes couleurs

« L’Homme est fou. Il adore un dieu invisible et détruit une nature visible, inconscient que la Nature qu’il détruit est le Dieu qu’il vénère. »
— Hubert Reeves

N’avez-vous jamais imaginé vous retrouver un jour face à ce masque coloré où l’on ne sait si la douleur de la mort le dispute à la rebellion, où l’on se demande si la beauté des couleurs ne cache pas un univers de cendres grises et également une puissance qui détruit tout sur son passage ? Entouré de feuilles vertes et d’une végétation exubérante rappelant les couleurs de la forêt, il semble surgir pour nous avertir.

Il nous raconte que la nature est belle, mais aussi très fragile. Il nous murmure à l’oreille que le bruit d’une cascade pourrait devenir un lointain souvenir, que le chant des oiseaux pourraient s’interrompre et que les papillons n’effleureront plus, du bout de leurs ailes, les joues de nos enfants. Il nous demande de profiter des flamboyants couchers de soleil, de la fraicheur des gouttes de pluie et de l’odeur du chèvrefeuille qui pousse librement dans nos haies. Il nous rappelle la saveur des mûres sauvages, la blancheur cotonneuse de la neige et le croquant des noisettes volées à l’écureuil chapardeur. Il dit que ce sont d’immenses trésors que nous avons là, mais qu’un jour nous ne les retrouverons que dans la boite fermée de nos regrets.

Il s’est grimé le visage de rouge pour montrer sa souffrance

C’est le rouge de la terre sacrée de ses ancêtres. Il s’est imposé, sur les joues, des scarifications, preuve de son appartenance à ces tribus lointaines qui tentent de survivre. Il s’est paré de plumes multicolores, en hommage à ces aras qui volent encore, mais pour combien de temps, dans la forêt amazonienne. Il crie qu’il se meurt mais qu’on ne le soigne pas et que personne ne tient compte de ses souffrances. Il est à la fois totem, masque funéraire et esprit guerrier.

TOUS LES PRODUITS « BACK TO THE ROOTS »
Back to the roots - TIZIKA

Derrière cette beauté primitive se cache une force inébranlable.

Ainsi est la Nature. Ses yeux hypnotiques semblent nous avertir qu’il va se battre. Sa bouche aux dents acérées d’où sort une langue verte nous dit son dégoût des hommes et combien notre attitude le met en furie.

Elle peut être calme et indisciplinée, douce et méchante, belle et terrifiante. Elle est havre de vie mais également destruction. Ses colères homériques laissent derrière elles des terres exsangues et des visions de fin du monde. A coups de tsunami, avec le souffle des ouragans et la pénurie des pluies, elle nous punit de nos excès. Et quand elle se met à trembler, nous tremblons de concert… mais de peur. Notre intelligence est balayée tel un fétu de paille devant cette démonstration de puissance. Elle est unique et veut nous faire comprendre que nous devrions peut-être mettre notre intelligence au service de sa survie.

Réapprenons à lustrer les pétales des fleurs

À purifier l’air dans lequel nous vivons, à épousseter les feuilles des arbres et à balayer les immondices qui jonchent les sols. Faisons de la Nature un paradis pour que nos petits-enfants connaissent le chant des oiseaux, prennent plaisir à se baigner dans les lacs et admirent les grands glaciers. Alors, peut-être ce masque quittera ses peintures de guerre, ses yeux deviendront limpides, sa grimace fera place à un large sourire… et nous serons heureux !

PERSONNALISER UN T-SHIRT AVEC CE DESIGN
Back to the roots - TIZIKA