Accueil/ACTUALITÉS, CRÉER SA MARQUE/Comment choisir le nom de ma marque ?

Comment choisir le nom de ma marque ?

Conseils pour trouver un nom de marque percutant

Une marque au nom éloquent et que personne n’oubliera nécessite un laborieux travail de recherche et de réflexion. Mais la question de la marque se pose sitôt que vous avez une entreprise, que vous vendez des produits ou proposez des services. Si vous êtes dans cette situation, vous vous êtes certainement posé la question : comment trouver un nom qui a du sens ? Idéalement, votre nom doit signifier quelque chose, être associé à vos valeurs. Un nom de marque regroupe des qualités différentes et se doit de parler de lui-même. C’est lui qui vous démarquera de vos concurrents. Afin de vous aider à trouver le nom de votre marque, voici une sélection de quelques astuces fort utiles.

Comment trouver la bonne idée ?

Il est capital avant de s’adonner au brainstorming créatif de définir qui vous êtes et ce que vous faîtes. Pour cela, commencez par vous posez cette question : quel est l’univers de ma marque ? Où se situe mon entreprise, quel secteur d’activité, quelle concurrence et quelle est-elle, que vend-elle, qu’a-elle de plus que les autres ?

Le Brainstorming : remuez-vous les méninges !

Commencez par prendre une feuille de papier, un crayon, asseyez-vous à une table et détendez-vous. Dans la mesure du possible, un endroit calme est plus propice à l’inspiration et à la réflexion.

Notez tous les mots qui vous viennent à l’esprit lorsque vous pensez à votre nom, à la vision de votre entreprise, à sa mission, aux services que vous proposez, aux produits que vous vendez. L’important c’est de tout noter dans un premier temps, sans aucune censure ! C’est à ce moment que les dictionnaires prennent toutes leur utilité. Synonymes, antonymes, racines grecques ou latines, etc. Cherchez des occurrences des mots que vous avez écrits, recherchez leur équivalent dans d’autres langues étrangères.

Par exemple : Joomla = « tous ensemble » en swahili.

Soyez positif dans votre nom

Votre but est de trouver un nom dynamique et évocateur de votre champ d’expertise, de vos valeurs, de votre philosophie… (J’ai récemment trouvé sur internet une holding suisse du nom de Looser.) Néanmoins, un nom négatif peut avoir un fort ancrage dans l’esprit des gens si c’est votre véritable stratégie. On repensera à la forte symbolique du « Poison » de Dior. On croit souvent (peut-être à tort) que c’est lorsque le statut de la marque est fort que le nom prend plus de sens. Il est certain qu’avec une communication et sa réussite dans le temps, vous développerez une nouvelle envergure à votre nom mais l’enjeu linguistique, bien que parfois sous-estimé, me paraît très important.

Jouez avec les mots et les sonorités

Pour créer votre nom, vous pouvez jouer sur les sons. Certaines lettres ont des valeurs plus ou moins féminines ou masculines et évoqueront plus facilement votre concept. Les mots finissant en « a », « y », « l », « m » ont des sonorités plutôt féminines (Axara, Dolce gabbana). Le « O » (Omega) est plus masculin tout comme le « x », le « A » donne une impression de grandeur, le suffixe « -ise » provoque plus facilement le sourire, la sonorité « via » exprime l’idée d’une direction, etc. La dimension émotionnelle d’une marque est importante car les sons provoquent des impressions et leurs significations peuvent êtres différentes pour celui qui les entend pour la première fois.

Créez de nouveaux mots en associant les syllabes, tout en conservant une structure classique. Faire de la phonétique avec les mots que vous écrirez vous permettra de découvrir des dimensions décalées et originales. Par exemple : Idée + Fleur = Floridée. Mais on peut aussi créer des noms totalement nouveaux et sans rapport direct avec son activité. C’est le cas du site d’annonces Kijiji. Il est bon de diviser les mots, de les mélanger et les lier entre eux, cela fera apparaître de nouveaux néologismes, des images, des sens divers et différents, de nouvelles sonorités auxquelles vous n’aviez pas songé.

Par exemple : Quel coût ? devient Kelkoo. Dans cet exemple, la création du nom relève de la symbiose entre le sens et les formes.

Interpellez l’interlocuteur

Un nom qui suscite des associations d’idées et provoque des émotions dans l’esprit de votre cible se différencie des autres. En cassant complètement les codes, on parvient aussi à projeter des images positives. C’est le cas de Monster, un job board au nom « effrayant »… pour ses concurrents !

Ne perdez pas de vue votre idée

Tout au long de ce « remue-méninges », pensez à toujours garder à l’esprit ce que sera votre entreprise et ce qu’elle propose, quelle gamme de produits et comment sera-elle déclinée ? Visualisez votre future identité visuelle, votre logo. Car si les fondations sont la base de votre maison, votre nom lui est la base de votre identité. C’est lui qui donne le ton, c’est votre personnalité et doit donc correspondre à ce que vous faites, où vous risquez d’émousser vos efforts de marketing lorsque vous commencerez à en parler.

4 suggestions pour un Naming efficace :

  1. Soyez original. C’est important de sortir des sentiers battus et il n’est pas nécessaire que votre marque décrive nécessairement les produits ou services qu’elle désignent. Dites-vous que votre marque est nouvelle et qu’elle va se construire avec le temps.
  2. Dans la mesure du possible, évitez les chiffres et les acronymes. IBM ou UPS sont des marques distinctives car leurs propriétaires respectifs ont passé des dizaines d’années à communiquer dans ce sens. Cependant, un acronyme ou un chiffre sont intrinsèquement plus difficile à retenir qu’un mot ou une suite de mots.
  3. Si vous bloquez, n’hésitez pas à demander l’avis de vos collègues ou des amis dont c’est le métier. Ils vous apporteront peut-être des pistes nouvelles intéressantes.
  4. L’enregistrement de la marque la protège de la concurrence et vous assure des droits de propriété sur cette marque. Pour éviter d’éventuels désagréments juridiques, une simple recherche dans la base de l’INPI (dans la classe correspondante à votre activité) est inévitable avant de choisir votre nom.

Voilà, je souhaite que cet article réponde à quelques unes de vos interrogations. Si vous avez d’autres questions ou que vous souhaitez débattre plus longuement sur le sujet, n’hésitez pas à réagir à cet article.

À très bientôt,

Klerdesign

2013-04-03T11:45:55+00:00 3 avril 2013|ACTUALITÉS, CRÉER SA MARQUE|6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Mathieu 8 avril 2013 à 11 h 26 min- Répondre

    Je me permets de réagir à votre article pour vous informer qu’il est désormais possible de faire des brainstormings en ligne communautaires… Vu sur brainztorming.fr

    • Tizika 8 avril 2013 à 14 h 06 min

      Et de « récompenser (ou pas) les meilleurs contributeurs » ? Bravo, vive le crowdsourcing ou « comment utiliser la créativité des autres sans se creuser la cervelle » 😉

  2. Miraboo 16 avril 2013 à 18 h 32 min- Répondre

    Je suis bien d’accord avec vous. J’ai cherché longtemps avant de trouver mon nom, ce n’était pas pour que quelqu’un l’utilise à son avantage. Même si le concept peut sembler attrayant, un graphiste ne devrait jamais devoir travailler gratuitement, même pour se faire connaître.

  3. Elias 8 avril 2015 à 18 h 16 min- Répondre

    C’est ma nouvelle marque que je vien de créer j’espère qu’elle fera un carton

  4. Jean Vovy 31 août 2016 à 11 h 55 min- Répondre

    j’adore

  5. Test fidelite 1 septembre 2016 à 6 h 21 min- Répondre

    J’ai compris pleins d’articles intéressants en parcourant votre site web.
    Merci

Laisser un commentaire