/, CRÉER SA MARQUE/Dessinateur de création textile : qu’est-ce que c’est ?

Dessinateur de création textile : qu’est-ce que c’est ?

Créer des motifs et décliner les tendances de la mode

Styliste, designer textile ou modéliste, en quoi consiste concrètement nos métiers ? Tous les jours, sur la table à dessin, au milieu d’un joyeux désordre de croquis, d’échantillons de tissus et de cuir, de feutres multicolores et de mannequins en osier, nous élaborons pour vous des motifs d’une variété infinie qui recouvriront vos futurs vêtements. Des fleurs sur un foulard ou sur un t-shirt décolleté, un message assorti d’un design sur un sweat à capuche ou encore les losanges multicolores qui ornent une cravate sont tous le fruit de l’imagination et du talent d’un dessinateur de création textile.

La plupart du temps, notre dessinateur de création textile propose aux clients des séries de dessins dans lesquels ils pourront faire leur choix. Sans avoir de commande précise, le dessinateur tient compte des cahiers de tendances élaborés par le/la styliste. Dans ces cahiers, des collages, des illustrations, des échantillons indiquent ce que seront les grandes orientations pour les collections actuelles à venir, en matière de style, en gamme de coloris, de matière, de coupes, etc. Une année, cela pourra être les teintes pastels du romantisme ou des motifs psychédéliques, l’année suivante la mode sera à l’ethnique, l’art Africain avec des teintes très vives, des couleurs très franches. C’est sur cette base que le dessinateur de création textile laisse parler son imagination et sa créativité.

Des sources d’inspiration variées

Les qualités premières du dessinateur sont donc son imagination et sa créativité. Il nourrit son inspiration avec les couvertures de magazine de mode, de la publicité, il se documentera sur l’histoire de la mode, les tendances des différentes époques et des cultures. Il peut aussi s’inspirer des catalogues « maisons » qui renferment un très grand nombre de dessins originaux et des motifs ayant servi dans le passé. À la différence de la Boutique du T-shirt, certaines entreprises se spécialisent dans des styles particuliers (les motifs humoristiques, les dessins floraux, provençaux, géométriques…), le dessinateur de création textile devra alors être parfaitement à l’aise dans l’exécution de ces motifs.

Que vous soyez indépendant ou que vous exerciez comme salarié d’un atelier de fabrication, nourrir sans cesse votre créativité est primordiale. Tout en tenant compte des tendances et des attentes de la clientèle, les motifs doivent être suffisamment originaux pour se distinguer de la concurrence et ainsi intéresser les acheteurs.

Le Styliste, un couturier imaginatif au goût certain

Le styliste de mode est un créateur de collections de vêtements et d’accessoires. Il imagine les grandes lignes des collections en matière d’habillement, d’accessoires de mode (sacs, chapeaux, foulards, ceintures…) Il dessine les formes, choisit les couleurs, les matières et supervise la réalisation des « prototypes. » Quelque que soit le contexte dans lequel il travaille, le styliste de mode doit avoir un goût très sûr, de « l’œil » et surtout être très imaginatif. La contrainte ici est de conserver la marque de fabrique de la maison, la griffe du couturier tout en laissant libre cours à son imagination. Styles, couleurs, matières, tout est ici champ d’investigation pour interpréter de manière originale les tendances de la mode.

Pour le styliste comme pour le dessinateur de création textile, tout peut être source d’inspiration : l’actualité, l’évolution de la société, les mœurs, la rue… À l’affût des nouveautés, ils se laisse imprégner des tendances. Ainsi, ses croquis expriment aussi bien une allure (décontraction, élégance…) qu’un mouvement ou une idée (motifs liés à la musique, par exemple). Intuitif, observateur, le styliste de mode sait anticiper les désirs des clients et sentir l’air du temps.

Le Designer textile, un créatif spécialiste de l’étoffe

Imaginatif, attentif aux tendances de la mode, le designer textile est aussi un technicien qui doit tenir compte des propriétés des matériaux (laine, soie, coton, synthétique…), des modes de traitement (teintures, découpe, impression…) sans oublier les contraintes de fabrication, qui varient selon que le produit sera fait à l’unité ou en série. Les designer textile travaillent chez un industriel du textile, dans un bureau de style, dans une société de prêt-à-porter mais le plus souvent en free-lance.

Traduire des idées en dessin

Une fois le concept pensé, le styliste choisit et marie les matières (coton, velours, polyester, dentelle, soie…), des teintes, des formes, des ambiances… de manière harmonieuse et originale. Il esquisse alors le projet au crayon en faisant apparaître la forme d’une échancrure ou d’un pli, les couleurs des tissus, l’emplacement des poches et des boutons. Quant le projet est approuvé par le fabricant, le styliste de mode précise son esquisse en exécutant le modèle sur ordinateur, à l’aide des logiciels de Conception Assistée par Ordinateur (CAO) ou de Dessin Assisté par Ordinateur (DAO). La maîtrise du dessin et des outils informatiques est ici essentielle.

Le modèle pourra alors être repris par le modéliste pour réaliser un prototype, en assemblant les éléments d’un papier ou en toile. En fonction du résultat et avant de lancer la confection à plus ou moins grande échelle, le styliste décide des adaptations ou des améliorations éventuellement nécessaires. Ainsi, le styliste de mode sait tenir compte des techniques de confection tout en s’adaptant aux attentes de ses clients. La fréquentation des salons professionnels du secteur est un moyen incontournable pour trouver les dernières nouveautés en matière de tissu ou matière première qui permettront à ses dessins de prendre vie.

Comment devenir dessinateur ou styliste de mode ?

Pour se préparer à ces métiers, différentes orientations sont possibles : la filière BTS consacrée au design de mode, une licence professionnelle de dessinateur de création textile mais également les Beaux-Arts ou les écoles d’arts appliqués qui offrent un contexte permettant d’exercer davantage les compétences artistiques recherchées (créativité, originalité, travail méticuleux…) L’important étant de savoir associer les techniques du dessin, le talent créatif et une culture artistique minimum. Un autodidacte ayant du style et un bon coup de crayon peut aisément faire carrière, à condition de savoir se plier aux contraintes techniques et aux spécificités du dessin textile.

Dans tous les cas, l’apprentissage sur le tas dans un atelier de création est incontournable pour appréhender toutes les facettes du métier. Dans le domaine de la haute-couture, quelques écoles étrangères sont très prisées, telle la St Martins School of Fashion à Londres, Parsons New School for Design à New-York ou les Académies Royales des Beaux-Arts de Bruxelles et Anvers. Enfin, les masters professionnels « mode et création » forment davantage des professionnels du marketing textile, des chefs de produits et des assistants au directeur de collection.

Quelques liens utiles :

[list type= »check »]

[/list]

En conclusion

Si vous souhaitez en apprendre d’avantage au sujet de ces métiers, l’équipe de la Boutique du T-shirt se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions. N’hésitez pas à nous laisser votre commentaire. Nous vous souhaitons une excellente visite et une belle journée .-)

L’équipe Klerdesign.

2014-11-08T18:36:47+00:00 8 novembre 2014|ACTUALITÉS, CRÉER SA MARQUE|2 Comments

2 Comments

  1. Corinne A. 11 novembre 2014 at 9 h 31 min - Reply

    Bonjour, merci pour cet excellent article qui clarifie bien de nombreux points. En effet, mon fils qui approche des 15 ans est passionné de mode. Il dessine souvent des modèles et cela lui plaît vraiment. Ses dessins sont encore des esquisses mais il souhaite vraiment devenir styliste. Merci de m’éclairer au maximum afin que je puisse l’aider.

    • Tizika 11 novembre 2014 at 17 h 38 min

      Bonjour, être styliste demande plusieurs qualités : sensibilité artistique, habileté pour le dessin et la couture, et bien sûr une bonne dose de créativité. En plus du talent, devenir créatif requiert une solide culture générale artistique (peinture, sculpture, mode, histoire du vêtement, etc). Le conseil que nous pourrions donner à votre fils est de continuer ses études et d’investir dans ces domaines artistiques, notamment en pratiquant le dessin. Après le Bac, suivre une formation de styliste de mode ou de styliste modéliste de façon à disposer d’une formation complète pour être polyvalent dans un atelier. J’espère que ces conseils vous seront utiles et je souhaite à votre fils de réussir dans ce beau métier.

Leave A Comment