Vous êtes ici :»»Prise de texte : Esthétique, normes et transgressions

Prise de texte : Esthétique, normes et transgressions

Plaisirs à varier

Plaisirs avariés Varier les plaisirsEn ces temps sécuritaires, comment exprimer la lassitude qui finit par envahir l’internaute (et le lecteur) devant tant d’images et de designs explicites, sans être pris pour un censeur et sans venir grossir la troupe des réactionnaires — anciens et nouveaux ? La création textile et les T-shirts n’échappent pas à la règle : ces deux dernières décennies ont connu une véritable inflation d’images sexuelles. Avec plus ou moins d’invention et de bonheur.

Que dit cette présence persistante, parfois perçue comme outrancière et outrageuse, du corps mis à nu et mis en scène ? Parle-t-elle du corps libéré ou pointe-t-elle la naissance de nouvelles dominations ? Au regard des kaléidoscopes sexuels, implicites ou explicites, présents sur de nombreuses plateformes internationales de vente de T-shirts, cet article interroge sur la frontière entre sphère intime et sphère privée, frontière entre le vécu et l’image qui protège tout en en engendrant la frustration, frontière entre normalité et transgression. Avec, au centre, la question de l’identité.

Plaisirs avariés ?

Si l’on peut se réjouir qu’une imagerie sexuelle fasse aujourd’hui simplement partie de notre garde-robe, on peut également réagir à ce flot d’images (et de mots) comme on le ferait devant un plat servi trop souvent et en toute occasion : un sentiment qui, suivant les natures, se transformera le plus souvent en écœurement, et plus sûrement en colère.

Cette colère est légitime quand on connaît les plaisirs que procure la variété, autant en matière de création culinaire que de création textile, et qu’on a l’impression de faire les frais d’une indigence ou d’une paresse intellectuelle et créative. La provocation — je n’ose pas parler de transgression — devient dès lors un artifice imposé aux graphistes et créateurs d’images par des plateformes mercantiles de vente de T-shirts pour doper les recettes. Les directeurs financiers réussissent ainsi l’exploit de vous mettre une « main au cul » et l’autre au portefeuille.

Il y a peu, alors que je visitais les galeries d’un de mes concurrents directs, je fus surpris de constater que le qualificatif « connasse » semblait être pour lui un mot des plus courant et respectable. Associés à ce vocable familier, s’en suivait une liste incommensurable de designs plus explicites les uns que les autres.

En associant stimulus sexuel et pulsion d’achat, sexe et consommation, cette plateforme internationale de vente de Tee-shirts — dont je tairais le nom — perpétue de manière vicieuse un modèle de société faisant écho au vieux schéma traditionnel d’une (pseudo-) vénalité féminine s’accommodant fort bien d’une (pseudo-) bestialité masculine, et vice-versa, tout en se moquant, bien évidemment, des malentendus en chaîne que cela provoque dans les relations entre hommes et femmes.

Variez les plaisirs…

Heureusement, cette lassitude ne résiste pas longtemps quand les images s’adressent à vous avec respect et honnêteté. Dans la Boutique du T-shirt, les créations sont le fait d’un créateur, Tizika, qui maîtrise ses moyens d’expression, et qui est dépositaire d’un propos personnel à partager. En réalité, peu nous importe la finalité économique de notre travail. Ici l’ennui fait place à l’excitation et à la découverte ! Tizika n’est pas un fabricant d’images. Ses créations ne sont pas faites pour vous rassurer ou pour faire joli. Bien au contraire, nous dessinons des t-shirts pour bousculer vos habitudes et ouvrir vos yeux sur de Nouveaux Mondes. Notre unique souhait est de nourrir l’esprit de ceux qui le désirent. Ici, l’enjeu est de faire rimer transgression avec progression. Jamais avec régression.

Dans la Boutique du T-shirt, les images transgressives sont un bien rare et précieux. Éclats d’intelligence et de sensibilité, évoluant librement sur des textiles où la seule norme qui vaille est l’absence de normes.

TRANSGRESSEZ VOS HABITUDES VESTIMENTAIRES !
2017-12-18T06:57:06+00:0012 décembre 2017|PRISE DE TEXTE|0 Comments

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.