Vous êtes ici :»»L’Erreur est Urbaine

L’Erreur est Urbaine

C’est bon parfois la dissidence… vestimentaire

Depuis sa création par Tizika, L’erreur est urbaine est un motif qui plaît beaucoup ! C’est un dessin à la typographie isométrique qui nous rappelle à tous que l’erreur, c’est peut-être cet expansionnisme croissant, cette idéologie qui « range » les gens dans des ghettos et qui « dérange » nos consciences. L’erreur est urbaine est un motif actuel qui ouvre la voie sur de multiples questions…

Afficher les produits avec ce motif

La Ville Alpha
Par Tizika (2017)

La Ville. Ville où nos vies se mêlent aux faisceaux des autos qui passent. Ville où nos rêves s’habillent des grésillements des antennes, sous le regard bienveillant de la cité panoptique. La ville. Artères, bretelles, tunnels, parking sous-terrain, frénésie des voies rapides, ville d’ombres, villes bétonnées. Nature morte. Desseins grossiers. En un éclair, la ville ordinateur, la ville horloge, polymorphe et artificielle dévore nos dernières parcelles d’humanité.

La ville. Urbanisme entropie, ville générique, ville progressiste, ville faite de murs et de voies rapides, de machines complexes et d’industries nouvelles. Las, l’humain-marionnette avance, mué par des lignes invisibles qui le guident vers l’inénarrable destinée. Humain de papier, ambiance électronique, culture contemporaine, matières inertes, froideur du béton, géométrie pure. Conversion banalisée de cathédrales en galeries, d’entrepôts en discothèques, de logements en bureaux, de hangars à bananes en alcôves à pigeons, de squats vivants en tombeaux HLM.

La ville, dans une danse improvisée. Assemblage empirique d’acier et de ciment jusqu’aux cieux. Équilibre fragile, maîtrise des forces en présence, entité abstraite. Inconsciente, la ville dort, repliée sur elle-même dans un amas de câbles électriques au fond d’une cave abstraite. La ville bâtie sur les ruines de la précédente, inexorablement.

La ville. Urbaine auto-organisée. Planification, contrôle, mécanique des déplacements, gestion des populations, traçabilité, marcher dans les clous. Tracés figés dans l’espace et le temps, villes qui accueilleront la vie. Bien-être. Logique de bien-être. Dynamiques urbaines et maîtrise des territoires. Multiplication des espaces et des humains oubliés.

La ville. Lieu unique et uniformisé. Usines convertibles. Abrutissement des masses. Fabriques de consentement. Écœurement, lorsque la conscience et la possibilité d’un changement se font de plus en plus ténues.

La ville. Pandémonium ivre d’ombres et d’orgueil.

Notre ville ? Imaginaire. Ville tissée de songes. Ville utopique. Ville humaine et culturelle, féminine et masculine. Ville métaphore, cité mystique, allégorique. Architecture humaniste, cité rayonnante, cité végétale. Ville naturelle, ville illusion, ville écologique et artistique. Ville peinte et colorée, foisonnante de créativité. Passerelles entre nos maisons et le ciel, cafés littéraires, esthétique naturelle, maçonnerie mélodieuses posées sur les franges des déshabillés de la Loire. Ville où les Machines seraient capable de rêver.

Notre ville ? Vivante. Ville impression, ville symbolique.

Notre vie…

Tizika, 2017.

2017-12-17T02:51:10+00:0015 juin 2017|PRISE DE TEXTE|1 Comment

One Comment

  1. Brice 27 décembre 2017 at 15 h 35 min - Reply

    Je ne sais pas ce que j’aime le plus : vos jolis t-shirts, ou votre texte si juste et magnifiquement bien rédigé… 🙂 D’ailleurs, ce sont vos mots qui m’ont convaincu d’acheter un t-shirt avec le message « L’erreur est urbaine ». Au début, je ne saisissais pas bien le sens, puis je vous ai lu… Et ça a fait tilt !

    J’adore ce t-shirt, original, intelligent, et de grande qualité. Il a l’avantage de faire réagir. Il est très confortable, rien à dire. Votre travail est extra, je ne suis pas déçu et je commanderai régulièrement sur votre boutique.

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.