//Le Jeudi incongru…

Le Jeudi incongru…

… est-il condamné à n’être qu’un Jeudi ?

Le soleil jouait à cache-cache et le voilà qui apporte (enfin) la nouvelle vie du Printemps. La nature est de nouveau parée de sa robe fleurie, les premières cerises commencent à mûrir dans les jardins, aux dessus des jeunes pousses de carottes et de la petite graine de tournesol que nous avons planté hier. Nous avons donc décrété que ce samedi serait considéré comme un jeudi. Soyons fou ! Qu’est-ce qui nous en empêche ? Après tout c’est un Jeudi incongru :).

Vous vous demandez certainement pourquoi cet étrange élan ? L’article qui suit rend un modeste hommage à un photographe talentueux et prolifique originaire du Danemark, Henrik Sorensen. Pour ceux qui découvrent le principe du Jeudi incongru, c’est un jour où la boutique du t-shirt vous fait découvrir un artiste, qu’il soit photographe, designer de mode ou plasticien. Mais si j’ai décidé de vous présenter ici le travail photographique de Henrik Sorensen, c’est pour une raison qui me tient à cœur.

L’histoire commence par une question…

Il y a un moment de cela, je m’interrogeai sur l’avenir de laboutiquedutshirt.com. Je travaillais alors sur d’autres sujets d’études, d’autres projets et d’évolutions. Mes réflexions m’entraînèrent à vouloir observer les choses avec un regard différent et à partager le regard des photographes, de ces artistes qui observent le monde au travers d’un prisme.

Au détour d’un chemin dans la bible d’images de Google — sérendipité quand tu nous tiens — une étrange photographie retint mon attention. C’était la nage d’un ours polaire, majestueuse, au dessus d’une petite fille qui lui tendait la main. Le visuel était saisissant mais sans aucune mention de sa provenance. Après plusieurs recherches, je croisai enfin le « chemin » de son auteur : Henrik Sorensen.

Rencontre avec Henrik Sorensen

« Henrik Sorensen est un photographe d’origine Danoise, qui tout au long des vingt dernières années n’a cessé de tenter de pénétrer tous les secrets de la photographie. Dès le début de sa carrière, il photographiait déjà des visages du monde entier, des ethnies qu’il rencontrait aux quatre coins du globe. Ce n’est que plus tard qu’il s’est lancé dans un travail particulièrement créatif, de plus en plus personnel et artistique. » D’après ma traduction personnelle de la biographie de l’artiste – www.henriksorensen.dk

Blue Man © Henrik SorensenConsidéré par ses contemporains comme l’un des photographes les plus innovants dans son domaine, ces images ressemblent à des visions oniriques baignés dans des atmosphères digne des plus belles représentations théâtrales.

Plus je les regarde et plus ses photographies m’apparaissent comme des songes magiques. Ils sont peuplés des mystères des contrés de notre bleue planète, des visions extraordinaires et énigmatiques que son auteur a ramené de ses nombreux périples sur Terre. Ce sont surtout ses exceptionnels paysages « under water » qui m’ont le plus séduit. Par une technique incroyable de précision et de poésie, le photographe nous entraîne sous les eaux pour un ballet ensorcelant dont on ne ressort pas indemne. Ici encore le rêve de l’artiste se mêle à sa précision, à son œil et à son corps lorsqu’il déclenche l’objectif. Bientôt, des nymphes barytées croisent des sirènes baroques dans des jeux de kaléidoscopes aquatiques, dans un univers rempli de symboles et de mystères.

On le retrouve aussi dans un autre travail photographique d’une prouesse inouïe. Ce sont les matchs sous-marins et d’autres exploits subaquatiques de sportifs. Une plongée vertigineuse en apesanteur, entre les flots tumultueux, les jeux de lumière et de miroir. On imagine alors quel travail de direction existe autour de ces images, si vivantes, si précises et tellement incroyables d’ingéniosité.

Henrik Sorensen ©Virtuelle fut ma rencontre avec les photographies de Henrik, mais ses images ont eu le mérite de m’ouvrir les yeux sur une autre dimension, un espace d’évolution auquel je ne songeai pas. Je crois que le photographe est toujours capable de saisir l’instant du réel, au delà de la réalité en soi et de le transmettre au spectateur. Des photographies féériques de Sorensen surgissaient des réponses à mes questions.

C’est pour cette raison que l’on a décidé d’illustrer ce mois de Mai par une photographie originale de Henrik Sorensen. C’est une belle image sous le signe de la créativité et de l’incroyable, très vive et colorée et avec toujours cet équilibre étonnant dont seul l’auteur est maître. Merci Gettyimages®, et tant pis pour la tirelire …

Et après, qu’est-ce qui se passe ?

Vous l’avez compris Laboutiquedushirt.com change, elle se transforme, accueille de nouveaux visages, partage de nouvelles idées. Et elle continue chaque jour de s’améliorer, grâce au concours de ses partenaires, de ses amis, de ses parents et aussi grâce à vous, chers lecteurs inconditionnels de ce blog!

Nous continuerons donc…

À ne jamais cesser de faire ce que l’on aime, à toujours aimer et croire en ce que l’on fait et surtout, à continuer de vous proposer des choses qui donnent le sourire, quelles que soient les époques et le temps !

Merci lecteur d’avoir pris le temps de lire jusque ici. Si vous souhaiter approfondir le sujet, exprimer votre ressenti sur le travail de cet artiste ou simplement l’envie de passer le bonjour, n’hésitez pas. Les commentaires sont anonymes et les participant(e)s toujours courtois(e)s.

Belle journée à tou-te-s !
Kler.

2014-05-10T00:23:00+00:00 10 mai 2014|ACTUALITÉS|0 commentaire

Laisser un commentaire